Apprendre à conduire est une sorte de rite de passage pour les jeunes adultes, surtout s’ils ont grandi dans un endroit qui n’est pas vraiment en bons termes avec les transports publics. La conduite représente la liberté et la capacité de prendre ses propres décisions. Cependant, l’apprentissage des compétences nécessaires pour le reste de votre vie peut sembler être un grand défi. Voici donc quelques conseils pratiques.

Conseil n° 1 : apprenez avec la radio allumée

Il existe une tendance regrettable chez les conducteurs à apprendre dans des conditions parfaites, puis, une fois qu’ils ont leur permis, à jeter toutes ces règles par la fenêtre. Cependant, si vous apprenez à conduire dans le but précis de passer un examen, vous vous apercevrez que vous ne serez pas à la hauteur de la tâche lorsqu’il s’agira de conduire dans le monde réel.

L’exemple parfait est la radio. Si vous comptez l’écouter une fois que vous aurez votre permis de conduire, c’est une bonne idée de vous habituer à ce qu’elle soit allumée. Sinon, vous pourriez réussir l’examen, mais vous n’acquerrez pas vraiment les compétences de conduite dont vous aurez besoin.

Conseil n° 2 : restez calme et continuez à conduire

Quelque chose arrive à votre cerveau lorsque vous prenez le volant. Pour une raison quelconque, être aux commandes d’une machine de plusieurs tonnes d’acier et de feu a tendance à entraîner beaucoup de tension et à faire preuve de peu de patience. Même si vous avez l’habitude de conduire, il suffit parfois que quelqu’un d’autre se rapproche un peu trop de votre face avant pour vous faire voir rouge. Mais si vous venez d’apprendre à conduire, ce genre de mouvement peut faire monter votre tension artérielle en flèche et vous injecter une bonne dose d’adrénaline dans les veines.

C’est pourquoi vous devez être capable de garder la tête froide et de vous détendre. Conduire est vraiment une compétence de routine, même si vous n’en avez pas l’impression lorsque vous maîtrisez cet art. Alors, apportez quelques techniques de respiration, mettez-vous dans le bon espace de tête, et si vous êtes stressé, il n’y a rien de mal à vous arrêter un moment. Rome ne s’est pas construite en un jour.

Conseil n°3 : pensez à vos chaussures

Une fois que vous avez fait le tour d’une science, vous pouvez porter ce que vous voulez. Mais si vous êtes juste en train d’apprendre, il est bon de porter des chaussures à semelle fine afin de sentir les pédales avec une relative aisance. Cela vous permettra de sentir la quantité d’essence (ou de freins) que vous donnez, et cela vous donnera une idée de la sensibilité de votre véhicule. Une fois que vous avez maîtrisé la conduite, vous pouvez vous en tirer avec des bottes et des talons hauts.

Conseil n° 4 : sachez comment vous apprenez

Chaque personne apprend de manière différente ; c’est vrai en classe, et c’est vrai sur la route. Si vous êtes le genre d’étudiant qui peut lire un livre et ensuite être capable d’appliquer ces connaissances à une situation pratique, c’est très bien. Si vous avez besoin de regarder une vidéo ou de voir quelqu’un d’autre faire quelque chose pour comprendre le processus, c’est également une option. Certaines personnes ne comprendront pas comment faire quelque chose tant qu’elles n’auront pas acquis une expérience pratique, et si vous êtes l’une de ces personnes, il n’y a rien de mal à cela. Mais si vous essayez d’utiliser une méthode qui ne fonctionne pas pour vous, vous allez rencontrer des problèmes. Aussi vous pouvez utiliser la Simulation de conduite comme un moyen d’apprentissage facile et pratique.

Conseil n°5 : vous n’avez pas besoin de tout faire en même temps

Il y a une forte envie de passer de 0 à 60 ans quand il s’agit de conduire, mais c’est probablement une meilleure idée d’apprendre par sections. Conduite de base, puis conduite dans un trafic plus dense, conduite de nuit, et enfin, conduite sur l’autoroute. Tout comme vous ne pouvez pas entrer dans un gymnase et devenir immédiatement un excellent haltérophile, vous ne pouvez pas non plus vous contenter de prendre le volant et de devenir compétent dans un domaine que vous venez d’apprendre. Donnez-lui du temps, et la compétence viendra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici