Conduite accompagnée : pour ou contre ?

0
81
Conduite accompagnée

À l’inverse de l’apprentissage traditionnel, la conduite accompagnée présente l’intérêt de faciliter la maîtrise du volant suivant un processus plus formateur. Elle favorise l’obtention rapide du permis de conduire. Elle n’est cependant pas exempte d’inconvénients. Pour plus d’informations, découvrez ici les avantages et inconvénients de ce mode d’apprentissage auto.

Ce qu’il faut savoir sur la conduite accompagnée

Encore appelée Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), la conduite accompagnée est une formation pour l’acquisition du permis de conduire, instaurée en France en 1987. Elle a pour but de faciliter l’apprentissage de la conduite automobile dès l’âge de quinze ans, ce qui aide l’intéressé à obtenir le permis dès que possible. Son principe consiste en la formation progressive de l’apprenant de manière à lui permettre d’engranger de l’expérience. Ceci permet d’avoir une maîtrise approfondie du savoir-faire et des connaissances essentielles à la conduite d’une voiture (catégorie B).

L’AAC est un apprentissage échelonné au cours duquel le candidatapprend les notions de base à l’auto-école, et expérimente le pilotage en situation réelle en se faisant aider par un accompagnateur. Il peut s’agir d’un membre de votre famille ou un moniteur spécialisé en conduite accompagnée.

La conduite accompagnée présente un taux de réussite de plus en plus important, comparativement à la formation classique. Cela est surtout dû à la pratique importante de la conduite durant la période précédant l’examen.

Avantages de la conduite accompagnée

L’apprentissage anticipé de la conduite présente plusieurs avantages.

Vous obtenez votre permis le plus tôt possible

Grâce à la conduite accompagnée, de nombreux jeunes passent aujourd’hui l’examen du permis de conduire à l’âge de 17 ans. En effet, avec l’apprentissage anticipé, vous pouvez entamer la démarche d’obtention de votre permis dès l’âge de 15 ans. Les heures de conduite s’étendent alors sur trois ans. La quantité d’heures passées au volant aide à développer en un temps minime plus de réflexes et de sang-froid avant même de prendre la route avec son propre véhicule.

Avec la conduite accompagnée, vous maximisez vos chances de réussite à l’examen

Le taux de réussite à l’examen à la suite d’un apprentissage anticipé de la conduite est largement supérieur aux taux de réussite de la formation classique. Par exemple, en 2019, il a été enregistré en France un taux de succès de 75 % pour la conduite accompagnée, comparativement à la formation courante qui elle, a présenté un taux de succès de 59 %.

L’expérience acquise en conduite accompagnée permet d’éviter les accidents

Il faut savoir que la plupart des victimes des accidents de la route sont les jeunes de 18 à 24 ans, qui n’ont pas encore une maîtrise totale de la conduite des matériels quatre roues. Ce manque d’expérience a causé environ 550 décès en 2019 d’après les informations publiées par la Sécurité routière. Aussi, opter pour la conduite accompagnée vous permet d’éviter ces drames qui plongent de nombreuses familles dans la tristesse. Contrairement à la formation classique qui se compose d’une quarantaine d’heures de conduite, la conduite accompagnée vous garantit un nombre plus élevé d’heures d’apprentissage.

Vous acquérez donc une expérience solide et les réflexes d’ordre psychotechnique, dignes d’un conducteur professionnel. Par ailleurs, avec la conduite accompagnée, vous avez le temps nécessaire pour parcourir tous les types de terrains et rouler dans toutes sortes de conditions climatiques (sous la pluie, dans le brouillard, en journée ou dans la nuit). De ce fait, votre conduite est diversifiée et vous êtes plus aptes à vous adapter aux situations routières.

Votre période probatoire est réduite à deux ans

La période probatoire est la période suivant l’obtention du permis de conduire, au cours de laquelle l’intéressé est considéré comme un conducteur novice. Il ne dispose que d’un total de 6 points sur son permis et est tenu de respecter rigoureusement les limitations de vitesse imposées durant cette période. Cependant, en raison de l’expérience notoire acquise lors de l’apprentissage anticipé de la conduite, la période probatoire après l’obtention du permis de conduire est réduite à 2 ans, au lieu de 3 ans pour la formation classique. Les jeunes conducteurs obtiennent ainsi un total de 12 points sur leur permis juste après 2 ans de conduite officielle.

Vous bénéficiez d’une assurance moins chère

Les assurances de véhicules automobiles accordent plus leur confiance aux jeunes conducteurs ayant suivi un apprentissage accéléré de la conduite. Par conséquent, les offres d’assurances sont moins chères avec des garanties intéressantes.

Inconvénients de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée présente certes de nombreux avantages, mais elle présente aussi quelques inconvénients. Il peut arriver que les assistants en conduite accompagnée se montrent moins rigoureux. Vous pourrez donc banaliser certains comportements d’un bon automobiliste, qui pourtant sont pris en compte par les examinateurs :

  • Les étapes à remplir avant le démarrage du véhicule : ajustement du siège et des rétroviseurs, port de ceinture, utilisation correcte des clignotants ;
  • Le respect effectif des signalisations routières ;
  • La bonne posture au volant.

Ces détails, s’ils ne sont pas rigoureusement observés, pourraient vous pénaliser à l’examen.

Par ailleurs, il faut que l’accompagnateur soit une personne fiable, qui connaît en détail le Code de la route, afin de ne pas vous induire en erreur.

En résumé, la conduite accompagnée est une meilleure option si vous désirez passer l’examen du permis de conduire. Ce mode d’apprentissage permet d’aborder plus facilement l’examen de la licence de conduite et de décrocher déjà à l’âge de 18 ans votre permis de conduire. Cependant, il convient de bien choisir votre accompagnateur et de mettre de la rigueur dans l’apprentissage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here