Tout individu ayant une once de notion en mécanique et motorisation connait indiscutablement les fonctions et l’utilité du silentbloc. Il s’agit tout simplement d’une pièce constituée de matériaux souples dont l’élastomère. Cette parcelle du système de motorisation a pour fonction principale d’absorber les chocs entre les principaux organes mécaniques. Et comme son nom l’indique, le silentbloc œuvre dans la réduction de toutes sortes de nuisances sonores.

Description détaillée du silentbloc moteur

Ce qu’il faut savoir sur le silentbloc c’est qu’il s’agit d’une pièce passerelle entre le châssis d’un véhicule à moteur et le triangle de suspension. Ce type de pièce en caoutchouc, disponible chez COMACAT Compagnie Malgache de Caoutchouc, présente deux principaux socles de fixation. Ces socles sont joints par une matière élastique ultra résistante qui est soit à base de caoutchouc, soit à base d’un plastique polyuréthane. En principe, le silentbloc sert généralement à insonoriser dans la mesure du possible l’ensemble du système de motorisation en activité. Autrement dit, le silentbloc absorbe précisément les bruits résultant du groupe motopropulseur et de l’ensemble de la boîte. Des vibrations relatives également aux divers fonctionnements de transmission. Un système de motorisation ne peut se passer du silentbloc car sans cette pièce maîtresse, les vitesses deviendraient impossibles à faire et le bruitage causé par de constantes vibrations serait tout simplement insupportable.

Concernant la typologie, il existe quatre (4) principaux modèles de silentbloc, à savoir :

  1. Le silentbloc rigide

Il s’agit du modèle le plus utilisé fréquemment. Il est constitué de deux plaques métalliques jointes par un bloc en élastique. Des plaques directement liées au châssis et au moteur. C’est la raison pour laquelle ce modèle de silentbloc est « rigide ». Il limite au maximum tout déplacement indésirable du moteur.

  • Le silentbloc balancier

Cette fois-ci, le silentbloc fonctionne exclusivement sur une activité de compression. Plus explicitement, sa position horizontale lui permet d’acquérir le poids du mouvement motopropulseur exercé verticalement. Autrement dit, le poids en question prend appui à part entière sur le silentbloc. 3 silentbloc balancier sont indispensable afin d’éviter tout basculement, à savoir un soutenant le moteur s’agissant des fonctions de distribution et un autre en opposé côté boîte puis un troisième soit à l’arrière soit au milieu du moteur.

  • Le silentbloc anti basculement

Soit sous une forme cylindrique arrosée de supports métalliques, soit sous une forme de biellette entourée de bloc élastique des deux côtés. Fractions élastiques et métalliques sont alors respectivement liées soit au châssis soit au moteur et au côté opposé soit du châssis soit du moteur.

  • Le silentbloc hydraulique

Ce type de silentbloc intervient dans l’intégration de l’huile au moteur. La pression y afférent diffère suivant les modèles de système de motorisation, d’autant plus que certains concernent ce que l’on appelle « pilotage électronique ».

Comment savoir si un silentbloc devient défectueux pour un système de motorisation ?

Comme susmentionné, le silentbloc joue un rôle primordial au sein d’un système de motorisation. En conséquence, il est fortement recommandé de toujours veiller à ce qu’il soit en bon état de remplir les fonctions qui lui sont attribuées. En général, il existe cinq (5) principaux signes et symptômes qui indiquent l’état défectueux d’un silentbloc au niveau du moteur, dont :

  • Des vibrations ressenties au niveau même du volant au moment à partir du moment où le moteur est activé ;
  • Un embrayage broutant ;
  • De brusques secousses ou à-coups au moment du démarrage ;
  • De brusques secousses ou à-coups lors de l’accélération ;
  • De soudains sauts de vitesse lors d’éventuelles secousses ou heurts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici