Comment réussir son examen VTC ?

0
26
examen-vtc

Pour exercer un nouveau métier, il faut se préparer financièrement, mentalement et physiquement. Pour devenir chauffeur VTC, vous devez non seulement vous former, mais aussi passer un examen en bonne et due forme. L’épreuve se déroulera en deux parties, et comprendra une phase théorique et une phase pratique. Il est tout à fait possible de s’autoformer à condition de disposer de plusieurs supports de documents.

Suivre une formation VTC

En effet, la formation VTC se destine en réalité aux chauffeurs qui n’ont pas encore d’expérience en matière de conduite de VTC et qui désirent obtenir une carte VTC.

Formation pour les chauffeurs sans expérience en matière de VTC

La carte en question ne peut être attribuée qu’aux titulaires d’une attestation de réussite de l’examen VTC. Pour les chauffeurs déjà en exercice, un simple document prouvant leur expérience en matière de conduite VTC suffit. L’attestation de réussite de l’examen sera jointe à la demande de la carte professionnelle adressée à la préfecture. Le dossier comptera aussi une attestation d’aptitude physique et des pièces d’identité.

Formation pour les entrepreneurs en herbe

Lorsque vous vous autoformez, vous ne vous préparez pas seulement pour votre examen, vous vous formez pour devenir de véritables entrepreneurs. Si vous choisissez d’exercer en tant que chauffeur indépendant, vous allez gérer vous-même votre activité. Vous payez vous-même vos impôts et assurez la tenue régulière de votre comptabilité. Voilà pourquoi, lors des formations VTC, vous apprendrez des matières comme la gestion d’entreprise, les relations commerciales et le droit des transports. Même si vous choisissez de devenir salarié, certaines connaissances que vous aurez acquises lors de votre formation faciliteront votre intégration au sein d’une entreprise VTC.

Le déroulement des épreuves VTC

La réglementation régissant l’activité des VTC a été profondément modifiée ces trois dernières années. Pour conduire un VTC, vous devez réussir l’examen à cet effet. Celui-ci se divise en deux phases :

Une épreuve théorique

La phase d’admissibilité, qui s’apparente à une épreuve théorique classique. Vous serez amené à répondre à une série de questions parfois sous forme de QCM. Cette épreuve ne vous posera pas trop de difficultés, notamment si vous avez suivi une formation complète. D’autant plus que pour réussir, il vous suffit d’avoir une moyenne de 10/20. Quoi qu’il en soit, il contiendra tout de même des questions pièges.

Une mise en situation en tant que chauffeur VTC

La seconde partie de l’épreuve consiste en une simulation de conduite d’un VTC. L’examinateur se mettra à la place du client, que vous devez conduire là où il le souhaite. Durant la course, il vous posera des questions sur les lieux d’intérêts et sur les itinéraires les plus rapides pour arriver à telle ou telle destination. Il est vivement recommandé de rassembler des informations sur l’endroit où se déroule l’examen pour préparer à l’avance des réponses. Le test comprendra aussi une séance de remplissage de facture ou de devis. Vous réussirez cette épreuve en obtenant une note de 12/20. Même si vous échouez, vous restez libre de réessayer indéfiniment.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here