Vendre sa voiture rapidement : 2 astuces à connaître

0
225
intérieur-voiture-classe

Au cours de notre vie, il est tout à fait possible qu’un jour ou l’autre on puisse décider de changer de voiture. Après de bons et loyaux services, le véhicule pourrait encore servir à d’autres. Céder sa voiture est un acte qui mérite que l’on organise bien pour que la transaction soit profitable. C’est aussi u bon moyen de vendre dans des délais appréciables. Voici quelques conseils à connaître à ce sujet.

Connaître les documents à fournir à l’acheteur

Dans le processus de cession de son véhicule, il est à connaître que faire du profit es une finalité tout à fait accessible. Il est évident que cela ne peut s’obtenir sans une prise de certaines dispositions par le vendeur. Ce dernier se doit de respecter les étapes nécessaires pour une vente de véhicule. Parmi ces principales obligations, il y a le fait de fournir certains documents à la personne qui achètera le véhicule. Sur la liste de ces fameux documents, il y a :

  • la déclaration de cession : ce document est un imprimé destiné à être rédigé en trois exemplaires, dont un, pour l’acheteur, un autre pour le vendeur de véhicules, et enfin un dernier pour la préfecture. Dorénavant, pour faciliter la tâche à l’ancien propriétaire de la voiture, des sites en lignes comme www.declaration-de-cession.fr proposent d’enregistrer leur déclaration de cession sur le web. L’exemplaire sera envoyé directement à la préfecture dont le vendeur recevra l’accusé d’enregistrement officiel de la Préfecture sous 48 heures.
  • Le P.V de contrôle technique : ce dernier est obligatoire pour les voitures âgées de plus de 4 ans. Le document en question devra avoir au moins 6 mois d’existence pour être valable. Le procès-verbal de contrôle technique mentionnera la présence et aussi l’absence de défauts qui seront constatées durant la visite de contrôle technique.
  • Le certificat d’immatriculation : un coupon détachable est à retrouver sur le certificat en question. Ce coupon est à remettre au nouvel acquéreur de la voiture. Le certificat d’immatriculation devra être barré et porter la mention « Cédé » ou « Vendu », avec la date de cession et la signature du vendeur. La remise du coupon à la Préfecture sera à la charge du nouveau propriétaire, lors de sa demande d’immatriculation.
  • Le certificat de non-gage du véhicule : le vendeur est tenu d’en faire la demande en ligne auprès du Ministère de l’Intérieur qui délivrera ensuite un certificat de situation administrative. Ce certificat contiendra toutes les informations relatives au véhicule mis en vente. L’acheteur pourra notamment être assuré sur le fait que l’ancien propriétaire s’est correctement acquitté du paiement de la voiture et qu’il n’a pas de crédit en cours. Le certificat de non-gage précisera également que le vendeur n’est redevable d’aucune amende auprès du Trésor Public et que la voiture n’est ni déclarée volée, ni accidentée.

Évaluer sa voiture pour en fixer le prix

Dans le processus de vente de sa voiture, il est évident que l’ancien propriétaire devra fixer un prix de vente. La cession rapide du véhicule peut dépendre notamment de ce prix. S’il ne correspond pas à la valeur du véhicule, il se peut que le vendeur rencontre des difficultés à céder son bien. Il est donc utile de réaliser une évaluation correcte du véhicule en distinguant : le modèle, l’année de première mise en circulation, le type, le kilométrage, les options et les équipements, et aussi son état général.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here